post-image

FORUM: Internet Freedom in Africa 2017

La Collaboration sur la politique internationale des TIC pour l'Afrique orientale et australe (CIPESA) en partenariat avec l'Association pour le progrès de la communication (APC) accueillera le Forum sur la liberté d'Internet 2017 en Afrique du 27 au 29 septembre 2017 à Johannesburg, Afrique du Sud. Au cours des quatre dernières années, le Forum n'a eu lieu qu'à Kampala, en Ouganda.

Le but du Forum est de présenter des recherches et d'avoir des discussions sur l'état des libertés sur Internet en Afrique. "Pourquoi un forum sur la liberté d'Internet?", Vous pourriez demander. CIPESA explique:

Pourquoi un forum sur la liberté d'Internet?

L'utilisation de l'Internet a augmenté en Afrique, tout comme les abus et les attaques contre la liberté de l'internet, notamment une prolifération de lois, des affrontements juridiques et extrajudiciaires, ainsi qu'un contrôle judiciaire limité sur la surveillance et l'interception des communications.

Ce forum unique en Afrique s'engage à faire progresser la compréhension et le respect des libertés sur Internet et leur impact sur la liberté des médias, la liberté d'expression et la vie privée pour divers acteurs civiques tels que les journalistes, les défenseurs des droits humains, les minorités sexuelles, les femmes, les acteurs politiques et les blogueurs

C'est l'un des très rares rassemblements qui rassemblent un public africain sur le continent pour discuter des questions liées au respect de la liberté de l'internet. Alors que des conférences similaires ont lieu ailleurs (en Asie, en Amérique, en Europe), il est coûteux pour les acteurs basés en Afrique d'y participer, et pour certains de ces événements, seuls quelques éléments de l'agenda sont pertinents pour l'Afrique.

La discussion sur la nécessité de promouvoir la liberté de l'internet est cruciale et le Forum offre une occasion unique de délibérer et de construire un réseau d'acteurs africains pour promouvoir la liberté d'Internet pour divers acteurs civiques tels que journalistes, blogueurs, défenseurs des droits humains, minorités sexuelles, les femmes et les acteurs politiques.

Actuellement, il existe une collaboration minimale entre les développeurs d'outils africains et ceux qui sont en première ligne pour la défense des droits de l'homme. Le Forum rassemblera des experts techniques et des DDH africains pour explorer les moyens de travailler ensemble pour faire progresser la liberté de l'internet, notamment sur les outils de test et les interfaces utilisateur, la formation à la sécurité numérique et la conception sécurisée. Il permettra aux développeurs de la région d'apprécier la conception d'outils de liberté sur Internet et de les transformer en partisans d'outils sécurisés pour protéger la liberté de l'internet.

Si vous souhaitez proposer une session et la livrer au Forum, vous pouvez le soumettre ici.